top of page

URGENT : Mirabelle Lingom, la victime des cadres du PCRN est morte

Camerinfos.net vient d’apprendre la nouvelle. Mirabelle Lingom est morte. La jeune fille accusée à tort par les militants du PCRN Fritz Messey Messey, Jean Louis Batoum, Clotaire Nguedjo et Julien Bapes Bapes d’avoir participé à une sextape avec le lanceur d’Alerte Paul Chouta a perdu la vie dans des conditions troubles.


Elle avait porté plainte contre ses détracteurs qui avaient tenté par tous les moyens de ternir son image. Quelques jours après avoir saisi les autorités judiciaires Lingom a été agressée avant d’être violée par des individus non identifiés. Pour l’heure, les causes du décès de la demoiselle ne sont pas encore élucidées. Elle a rendu l'âme à l'hôtel Hôpital de la cité des palmiers à Douala.


Aux dernières nouvelles, Mirabelle Lingom avait maintenue sa plainte contre Fritz Messey Messey, Jean Louis Batoum, Clotaire Nguedjo, Julien Bapes Bapes. Selon les sources, elle a confié à ses avocats qu’elle ne souhaite avoir aucun règlement à l’amiable de l’affaire.


« L’enquêteur principal DEMANOU TIWA BRICE FLAVIEN devrait convoquer une dernière fois les différentes parties à la légion de gendarmerie du Littoral et transférer le dossier chez le procureur pour la suite de la procédure judiciaire », affirme la source.


Pour rappel, les trois membres du PCRN avait attribué grossièrement une sextape à la jeune Mirabelle Lingom. Ils avaient inventé une interview qu’ils avaient attribué à cette dernière.




0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page