Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

URGENT: plusieurs civils dont des femmes et enfants massacrés à Muyuka

L’attaque meurtrière aurait été commise par des personnes non identifiées dans le village de Mautu, une localité située dans l'arrondissement de Muyuka, département du Fako, région du Sud-Ouest.


Selon le site anglophonecrisis.com qui a relayé l’information, plusieurs civils auraient été tués, dont des enfants et des femmes ce dimanche 10 janvier 2021.


Le site précise que certaines sources parlent de plus de 10 civils tués et plusieurs blessés. Elles accusent des éléments des forces armées camerounaises qui auraient envahi le village à la recherche des séparatistes ambazoniens.


Selon notre consoeur Mimi Méfo, certains des habitants de Mautu qui s'étaient échappés dans les buissons après avoir repéré des véhicules militaires ont déclaré que l'attaque avait été coordonnée par le chef John Eko (Moja Moja) qui fait également office de soldat, bien que l'allégation n'ait pas pu être confirmée de manière indépendante.

«C'est le travail de ce type appelé Moja Moja. Il travaille avec les militaires. Il a dit que ces gens étaient des «Graffi», alors il les a tués parce qu'ils venaient du Nord-Ouest », a déclaré une source, préférant garder l'anonymat.


Il faut souligner que plusieurs massacres de civils ont déjà eu lieu par le passé dans ce village.


L'armée détruit un camp stratégique des groupes armés


Les insurgés ont été pris au piège suite à une opération lancée par les forces de défense.

Un bon point pour les forces de défense et de sécurité sur le théâtre du conflit armé en zone anglophone. L’armée a détruit un camp de combattants séparatistes le 8 janvier 2021 dans la localité de Mudemba, département du Ndian dans la région du Sud-Ouest, a appris Cameroon-Info.Net.



Les insurgés retranchés dans ce campement ont été pris au piège suite à une offensive des militaires dans la zone Bulu. Selon des sources militaires, au moins 5 combattants séparatistes ont été neutralisés. Du matériel de guerre a aussi été récupéré, notamment des armes et des munitions.


Des fournitures scolaires ont été retrouvées sur place. Ce qui laisse croire que les rebelles faisaient partie de ceux qui attaquent les établissements scolaires.


Cette nouvelle intervient alors qu’au moins 11 personnes, dont 03 civils et 8 éléments des forces de défense et de sécurité, ont été tuées au Nord-Ouest dans deux attaques perpétrées respectivement le 6 et le 8 janvier.


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité

2 vues0 commentaire
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019