top of page

Cameroun : « De sept (07) sénateurs élus à un (01) seul nommé », le SDF est désormais au sol

Le président Paul Biya a nommé vendredi, par décret, les 30 sénateurs manquant à la composition de la chambre haute du Parlement.


Les 70 autres sénateurs avaient été élus lors des scrutins du 12 mars dernier. Sur les trente sénateurs nommés par Paul Biya, 11 font leur entrée dans l'institution. Six sénateurs issus de « l’opposition » dont 01 du SDF, ont été aussi nommés pour accompagner les 24 sénateurs du parti présidentiel, le RDPC.


Le parti au pouvoir ayant remporté les 70 sièges lors des sénatoriales du 12 mars, comptabilise à lui seul 94 sénateurs sur 100 dans la chambre haute du Parlement.

Pour l’honorable Jean Michel Nitcheu, le SDF entre « honteusement dans la majorité présidentielle par la fenêtre ». Même son de cloche pour son camarade du G27+, Jean Robert Wafo, tous deux exclus du SDF par Ni John Fru Ndi.

Jean Robert Waffo soutient que le SDF est passé en moins de deux ans, du stade de supplétif à celui de « marche-pied » du régime de Yaoundé.


«Il faut avoir décidément jeté la honte aux chiens pour orchestrer ou valider une telle crapulerie politique. De sept (07) sénateurs ÉLUS à un (01) seul NOMMÉ par magnanimité du président de la République. Tout cet aplaventrisme éhonté de la nouvelle recrue de la majorité présidentielle pour si peu ? Le fond du fond », regrette l’ancien Ministre de la Communication dans le Shadow Cabinet du SDF.


«Toute personne dotée d'une raison comprend désormais les vraies raisons des sanctions arbitraires et anti-statutaires prises à l'encontre des membres qui se sont regroupés pour former le G27+. Il fallait vider le NEC de son substrat puis rester avec une coquille vide qui va entériner toutes les commandes du système gouvernant », a ajouté JR Waffo.

Avant de conclure : «L'Histoire politique de notre pays retiendra. Notamment l'Histoire du SDF. Elle sera enseignée aux générations futures. Les noms des principaux collabos seront publiés dans les livres, afin que nul n'en ignore ».


C’est en 1996 à la faveur de la révision constitutionnelle du 18 janvier que le Sénat camerounais a été créé. Mais c’est finalement en 2013 que le premier Sénat a vu le jour au Cameroun.

0 commentaire

Comentarios


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page