reparation cuir au rabais
Gaine amincissante au rabais
4f9f54bbf2e2c15dc2056770bda069bf.jpg
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil
Votre masque à petit prix sur masquemali

Sévère grogne au sein de l'armée: Beti Assomo panique et réagit

L'information selon laquelle il y a une grogne dans l'armée camerounaise a été révélée par les activistes notamment Boris Bertolt et Michel Biem Tong. A en croire Bertolt, "l’armée camerounaise traverse en ce moment par une grogne et l’une des causes de cette dernière est le détournement des 14 000 FCFA alloués aux militaires pour les entraînements du défilé de la fête nationale du 20 mai".


Les militairs ont toujours dénoncés leurs conditions de travail et de vie déplorables en vain. Leurs primes bien que débloqués ont été réduites par des chefs de bataillon, assure la source. Cette fois-ci, ils ne veulent pas laisser faire et la triste situation prend de l'ampleur.


"En effet, d’après une source anonyme proche du ministère camerounais de la Défense, depuis 2014, les soldats ne perçoivent plus les 14 000 FCFA octroyés à chaque militaire camerounais pour la participation aux entrainements du défilé : “cet argent est détourné par les chefs de bataillon. Cette situation créé d’énormes frustrations dans nos rangs, notamment pour nous qui sommes au front (Lutte contre Boko Haram, guerre en zone anglophone, ndlr). Les éléments du RASS (régiment d’artillerie sol-sol) par exemple n’ont jamais reçu de cet argent. Pourtant cet argent est bel et bien débloqué. Après, on va accuser le président”, raconte un des militaires.


Face à cette menace qui peut dégénérer en une crise profonde, le ministre de la défense, Beti Assomo a donné les instructions pourque la crise soit noyée dans l'oeuf. "Le ministre de La Défense a récemment autorisé qu’une enquête soit ouverte par le SED et la SEMIL pour identifier des militaires en colère au sein de l’armée qui ont menacé la hiérarchie militaire compte tenu du fait que non seulement leurs primes de formation de stage en Afrique du Sud n’ont pas été payés, ils n’ont toujours pas eu leurs diplômes mais également ils ont été sous classés," publie Boris Bertolt.


"Rappelons que cette prime d’entraînement pour le défilé du 20 mai est octroyée à chaque militaire, qu’il soit sur le front de guerre ou pas.. Cette année 2020, malgré la suspension du défilé pour cause de COVID-19, cette prime a ete octroyée : “certains chefs de bataillon ont déjà envoyé la prime à leurs éléments d’autre pas”, indique notre source. L’armée camerounaise exhale une forte odeur de corruption et de malversations financières qui non seulement sont monnaie courante mais aussi impactent négativement sur le moral des troupes au front. Imaginons par exemple qu’un chef de bataillon dispose de 500 soldats, s’il s’octroie à lui tout seul la prime de 14 000 FCFA destinée à chacun de ses soldats, cela fait 7 000 000 FCFA que ce chef de bataillon est sûr d’avoir pour lui seul chaque veille de défilé. Au grand dam de la troupe qui maugrée," écrit Michel Biem Tong.


originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
aurabais
Gaine amincissante
Gaine AuRabais
masque.png

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019