reparation cuir au rabais
reparation cuir
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil

Axe Sangmelima-Ouesso : le défi de novembre 2020

Alors que le Congo a déjà livré tous ses chantiers sur ce projet routier transfrontalier, le Cameroun travaille à lever certains blocages pour boucler les siens d’ici la fin de l’année.

L’activité de construction renaît peu à peu sur l’axe Sangmelima-Bikoula, long de 35 kilomètres. Les travaux de ce chantier routier avaient été abandonnés depuis environ un an ; ceci du fait de la suspension des décaissements par le bailleur de fonds, la non-libération des emprises et la faible mobilisation des entreprises. Ces blocages sont désormais aux oubliettes puisque la Banque islamique de développement (Bid) a de nouveau mis les financements à disposition.


Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djou-messi, a marqué un arrêt sur ce chantier le 05 mars dernier. Une escale dans le cadre d’une visite de quatre jours effectuée la semaine dernière. Laquelle l’a conduit sur d’autres chantiers dans le cadre du vaste projet routier Sangmelima-Ouesso (Environ 700 Km). En effet, l’axe Sangmelima-Bikoula n’est qu’une section de ce grand projet qui vise à relier le Cameroun au Congo.


Le voisin congolais a récemment bouclé les travaux de tous ses tronçons sur cette transfrontalière, pour un total de 365 Km. Un aboutissement célébré avec faste à travers l’inauguration de cette infrastructure par le président Denis Sassou Nguesso, le 06 mars dernier. Côté camerounais, c’est 322 Km de route qu’il faut aménager. A ce jour, seule une section sur cinq – Djoum-Mintom (98 Km) – est achevée. Le ministre des Travaux publics projette la livraison des autres tronçons d’ici la fin de l’année. Il s’agit de Sangmelima-Bikoula, Bikoula-Djoum (38 km) et Lélé-Ntam-Mbalam (53 km).


Déjà avancée à hauteur de 76,35% de taux de réalisation, la section Mintom-Lélé, longue de 67,50 km, pourrait être achevée bien avant, en juin 2020. Une fois complètement livrée, ce grand projet intégrateur, lancé il y a huit ans, devrait faciliter les échanges entre le Cameroun et le Congo. Les deux pays sont appuyés dans leur ambition par la Banque africaine de développement, la Bid, la Banque arabe pour le développement économique en Afrique et le Fonds koweïtien.


originale.png
Votre montre connecté sur aurabais.com
reparation_cuir auarabais
aurabais
support téléphone

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019