Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

CAMEROUN - JEUNE AFRIQUE RACONTE COMMENT VIT MAURICE KAMTO, ET SON ÉPOUSE, SURVEILLÉS NUIT ET JOUR

Cela fait exactement 1 mois depuis que l’opposant camerounais Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) est maintenu en résidence surveillée dans son domicile à Yaoundé. C’est depuis le 21 octobre, à la veille de la manifestation à laquelle le Mrc avait convié les Camerounais pour le départ de Paul Biya du pouvoir, que Maurice Kamto est retenu dans son domicile par un dispositif sécuritaire impressionnant.



Selon les informations de Jeune Afrique, Maurice Kamto vit reclus chez lui avec son épouse Julie Kamto et son vigile.

Le dispositif sécuritaire mis en place pour empêcher tout mouvement du président du Mrc est fort de plusieurs dizaines de policiers d’élite et de gendarmes. Les forces de l’ordre qui boucle la résidence de Ngouso de Kamto, située au nord de Yaoundé, ont pour instruction de l’arrêter si d’aventure il tenter d’en sortir.


Selon toujours JA, l’épouse de Maurice Kamto a quant à elle la possibilité de quitter la résidence une fois par semaine pour effectuer les courses. Les policiers affectés devant le domicile de Kamto procèdent à chaque retour des courses à une fouille minutieuse des achats. Une attention est aussi accordé aux quantités et aux marques des produits.


Pour davantage surveiller la vie à l’intérieur de la résidence des Kamto, les autorités ont procédé à l’installation de moyens électroniques de surveillance.

Ainsi, une caméra infrarouge a été installée devant la villa. C’est ce que l’avocat américain du président du Mrc, Robert Amsterdam a dénoncé comme une violation de l’intimité du couple. La caméra infrarouge permet en effet de “voir“ et d’enregistrer, de jour comme de nuit, les mouvements.


Outre ses avocats, aucun accès n’est autorisé au domicile de Maurice Kamto. Les conseils de l’opposant camerounais ont pu en effet s’entretenir avec lui. Ils préparent une plainte contre l’État pour « voie de fait administrative ». Une première audience était programmée le 15 octobre. Elle a été finalement renvoyée au 29 octobre 2020.


En attendant, l’opposant, candidat à la présidentielle de 2018 met à profit sa privation de déplacement pour donner des cours en droit public par visioconférence. Maurice Kamto participe également à des soutenances de thèses de doctorat au sein d’universités étrangères.



originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019