reparation cuir au rabais
Gaine amincissante au rabais
4f9f54bbf2e2c15dc2056770bda069bf.jpg
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil
Votre masque à petit prix sur masquemali

CAMEROUN : LA NOMINATION DE JOSEPH OWONA EST ILLÉGALE. POINT FINAL.

L’alinéa 1 de l’article 5 de la loi n° 2004-5 du 21 avril 2004, fixant le statut des membres du conseil, stipule que « Les membres du Conseil Constitutionnel doivent s’abstenir de tout ce qui pourrait compromettre l’indépendance et la dignité de leurs fonctions ».


L’article 06 précise que « chaque membre du Conseil Constitutionnel s’engage à respecter les obligations prévues par la présente loi afin de préserver l’indépendance et la dignité de sa fonction ».


Or bien qu’ils ont supprimé, il est visible ici que Joseph Owona n184 est bel et bien membre du comité central du Rdpc. Il n’est de fait pas du tout éligible à ce poste. Sa nomination est dès lors illégale.




On ne peut pas construire une République sur l’illégalité permanente. Même les pires dictatures s’arrangent toujours à utiliser un pinceau de légalité pour habiller leurs crimes.

L’illégalité permanent produit des frustrations qui peuvent découler sur des violences.


Jean Jacques Rousseau écrivait: “ l’obéissance à la loi qu’on s’est prescrite n’est que liberté”. C’est la conformité des citoyens à la règle de droit dans une société qui fonde le contrat social.


Lire aussi: ME EMMANUEL PENSY TROUVE DÉRISOIRE LA SOMME DE UN MILLIARD DÉLOQUÉE PAR PAUL BIYA

Lorsqu’un gouvernement qui est censé faire appliquer ce contrat social, en être le garant devient le premier à le rompre il ouvre la voie à l’anarchie.


BORIS BERTOLT

originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
aurabais
Gaine amincissante
Gaine AuRabais
masque.png

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019