Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Construction de 5/14 péages dans l'Ouest: un vrai faux débat

Le 10 Jeudi Décembre 2020, le Ministre des Travaux Publics Emmanuel Nganou Djoumessi a procédé à la pose de la première pierre de la première phase du projet de construction de 14 péages routiers automatiques à Bankomo, qui représente environ de 75% des recettes globales. Un projet hautement stratégique et sagement maturé qui s’inscrit dans le cadre du Partenariat public privé et visant à rapporter à l’état du Cameroun un peu plus de 7 milliards de francs en 2021 et plus de 53 milliards d’ici 2039 date de fin du contrat.



L’annonce de ce projet a lancé une vague d’indignation puérile et stérile sur les réseaux sociaux tant sur le coût envisagé pour la réalisation du projet que la répartition des postes à automatiser dans le réseau routier national. Certains internautes estiment qu’avec un effectif de 5 sur 14 le gouvernement serait entrain de surexploiter la région de l’Ouest, pourtant on a pas besoin d’être un expert en économie pour voir en ce projet une véritable aubaine pour d’avantage rentabiliser les postes de péage au Cameroun.

Quelle leçon tirer de ce projet futuriste ?


Loin des clichés connus, ce projet s’inscrit dans une véritable démarche de développement et de modernisation des instruments de production des recettes de l’Etat du Cameroun. Les sept premiers postes seront construit à Mbankomo, Boumnyebel, Edea, Tiko, Mbanga, Nkometou et Nsimalen tous doté d’un système de communication vers les usagers via un site internet ; des axes sagement et stratégiquement retenues en raison du fort trafic que ces axes présentent. Il faut noter que Suivant le cahier de charge, ces nouveaux postes de péage incluront une zone d’entonnement comprenant une chaussée en structure rigide de deux voies chacune de 2 x 3,5 m de largeur, deux accotements de 2 m de largeur chacun.


La plateforme d’un poste de péage, quant à elle, comprendra : deux chaussées en structure rigide, deux voies chacune, trois îlots de 2 m de largeur chacun, les équipements et cabines péagers, deux trottoirs de 1,5 m de largeur chacun, l’assainissement de la plateforme, les équipements de signalisation et d’exploitation.


Les bâtiments des postes de péage, pour leur part, sont constitués d’un rez-de-chaussée, un étage, un parking et une voirie d’accès sécurisé spécifique, un groupe électrogène, Les zones de stationnement, les espaces marchands en amont et en aval des postes de péage.


Tout en saluant cet aboutissement du partenariat Public Privé, il est opportun de signaler qu’il reste primordial de veiller au contrôle et suivi de ces postes de péages pour assurer leur rentabilité.


Source:cameroonweb.com

4 vues0 commentaire
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019