Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Kondengui: retour sur le film de l'assassinat manqué de Paul Chouta

Empoisonné à la prison centrale de Yaoundé en janvier 2020, 7 mois après son arrestation, le journaliste et lanceur d'alerte Paul Chouta a échappé à une seconde tentative de mort ce 30 mars 2020.

Nous avons appris que le lanceur d’alerte a failli être poignardé ce 30 mars 2020 à la prison centrale de Yaoundé. La meurtre a été planifié par un détenu qui provoque régulièrement Paul Chouta en prison. L’individu s’est infiltré, le poignard à la main dans la cellule du lanceur d’alerte alors que le lieu était envahi par une brume d’obscurité en raison d’une coupure d’électricité dans ce centre de détention. Le journaliste n’a été épargné que par la force du hasard. Il nous revient que c’est plutôt un détenu qui se prénomme Christian et qui partage la même cellule avec Paul CHOUTA qui a été grièvement poignardé et se trouve en ce moment aux urgences de l’hôpital central de Yaoundé. Il s’agit donc d’une confusion avec Paul CHOUTA.


L’auteur de cette expédition punitive se trouve être un détenu avec qui Paul CHOUTA a partagé son ancienne cellule d’où il avait été empoisonné. Selon toute vraisemblance, celui qui a tenté de tuer Paul Chouta à travers un empoisonnement auquel le lanceur d’alerte a survécu vient à nouveau d’essayer de lui ôter la vie. Actif dans le relais des informations exclusives qui avaient de quoi inquiéter les indélicats de Yaoundé, l’incarcération de Paul Chouta est une occasion pour le régime de régler ses comptes avec le journaliste. Le meurtre en prison et par un prisonnier est un scénario de façade qui veut faire attribuer le châtiment réservé à Paul Chouta à un accident à la suite d’une rixe entre détenus.


Lire aussi: Christian Penda Ekoka: « La situation du Cameroun est la conséquence de son leadership »

La détention de Paul Chouta qui a été déclenchée par une accusation peu solide ne devrait pourtant aller au-delà de 6 mois; et pourtant nous en sommes au 10 eme mois de détention sans qu’il ait été proprement été jugé. La situation est d’une partialité flagrante quand on sait que le journaliste Matinez Zogo arrêté pour des raisons sensiblement analogues a récemment été relaxé. Tout porte donc à croire que la vie de Paul Chouta est sérieusement en danger.Une pétition vient d’être lancée pour soutenir dans les prochains jours la libération du lanceur d’alerte.


Source:cameroonweb.com

12 vues
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019