top of page

PREMIER LEAGUE, MANCHESTER UNITED S'IMPOSE SUR LA PELOUSE DE TOTTENHAM (0-3),

PREMIER LEAGUE - MU en avait vraiment besoin. Une semaine après sa déroute face à Liverpool, le club anglais a renoué avec le succès sur la pelouse du Tottenham Stadium face aux Spurs (0-3), samedi soir, lors de la 10e journée. Cristiano Ronaldo (39e), Edinson Cavani (64e) et Marcus Rashford (86e) ont donné la victoire à Manchester et donné un bol d'air frais à Ole Gunnar Solskjaer.



Une bonne façon de digérer la claque infligée par Liverpool. Après trois défaites et un match nul, le faisant entrer dans une crise qui lui pendait au nez, Manchester United a montré un tout autre visage ce samedi soir, sur la pelouse d’une équipe de Tottenham totalement muselée à l’image d’un Harry Kane fantomatique.


Et c’est une nouvelle fois Cristiano Ronaldo qui a remis sa formation dans la lumière, d’une reprise de volée imparable en première période avant qu’Edinson Cavani et Marcus Rashford n’enterrent définitivement leurs adversaires (0-3). Avec cette victoire, les Red Devils remontent à la 5e position, à trois points du podium. De leur côté, les Spurs stagnent à une décevante 8e place en Premier League.

FERNANDES-RONALDO, DUO ÉCLATANT

Ole Gunnar Solskjaer n’est pas dupe : pour garder sa place, il n’a plus le droit de perdre. Et pour ne pas perdre, Manchester United ne doit pas encaisser de but, quitte à fermer le jeu. Et c’est ce qu’il s’est passé dès le coup d’envoi de ce choc de la 10e journée de Premier League.

Avec une défense à trois autour d'un Raphaël Varane de retour de blessure, en plus de Fred et Scott McTominay pour obstruer l’axe du jeu, les Spurs ont éprouvé tout le mal du monde à se frayer un chemin dans la surface des Red Devils. Car mis à part quelques tentatives lointaines et un but de Romero refusé pour hors-jeu (29e), Tottenham n’a pas pu montrer grand-chose devant ses supporters, face à la plus mauvaise défense du mois d’octobre en Angleterre (10 buts encaissés en trois matches).


Et forcément, avec une formation créée pour bien défendre, Ole Gunnar Solskjaer a dû faire des choix : pas de Marcus Rashford, ni de Mason Greenwood au coup d’envoi. Et cela s’est ressenti dans l’organisation offensive de son équipe. Malgré son activité, Edinson Cavani n’a pas réussi à cadrer sa tête quasiment à bout portant (8e) tandis que Fred a vu Lloris détourner sa lourde frappe depuis l’extérieur de la surface (33e).

Mais il y a deux hommes qui n’ont besoin de personne pour se montrer décisifs : Bruno Fernandes et Cristiano Ronaldo. A la réception d’une merveille de ballon piqué du premier, le second n’a laissé aucune chance au portier français en croisant parfaitement sa reprise de volée pour permettre aux Red Devils de filer aux vestiaires avec un but d’avance (0-1, 39e), offrant un large sourire à son entraîneur norvégien, plus que jamais sur la sellette.

DES SPURS SANS AUCUNE RÉACTION

Et ce dernier ne l’a jamais quitté. En seconde période, Cristiano Ronaldo a bien cru doubler la mise d’une contre-attaque éclair terminée par un missile dans la lucarne, mais c'était sans compter sa légère position de hors-jeu (48e). La réussite le fuyant, le buteur portugais s’est offert sa première passe décisive depuis son retour sur les pelouses anglaises, envoyant Edinson Cavani tromper Hugo Lloris d’un joli piqué du droit (0-2, 64e), lui permettant d’ouvrir son compteur de buts de la saison.

Mené 2-0 à l’heure de jeu, Tottenham n’a pas montré la moindre once d’amour propre, continuant à attaquer stérilement face au bloc mancunien toujours aussi bien en place. Incapable de cadrer la moindre frappe du match (9 tentatives), les Spurs ont semblé abandonner les clés du camion dans les mains d’Heung-Min Son, bien trop esseulé pour espérer créer l’étincelle qui aurait pu tout faire basculer, tant la plaie des Mancuniens infligée par Liverpool le week-end dernier est fraîche.

C’est tout naturellement que Marcus Rashford a mis fin au calvaire de ses adversaires londoniens, en assénant un ultime coup de massue à la suite d’une contre-attaque rondement terminée (0-3, 86e) pour prouver que Manchester United et Ole Gunnar Solskjaer n’avaient peut-être finalement pas dits leur dernier mot. Prochaine occasion de le prouver : dès mardi, en Ligue des champions, sur la pelouse de l’Atalanta Bergame.

0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page