reparation cuir au rabais
reparation cuir
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil

Scandal humain: un organisme français évoque 350 morts de COVID-19 au Cameroun

Le débat sur le nombre réel des morts des suites de la pandémie est relancé après la fuite d’un rapport des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CCE), faisant état d’un nombre plus élevé de victimes que l’annoncent les autorités camerounaises.


Le gouvernement camerounais cache-t-il la vérité au sujet du nombre de morts de Coronavirus ? La question anime le débat depuis la fuite sur la toile d’un document français mettant en opposition le nombre de morts Covid-19 d’avec les chiffres avancés par les autorités camerounaises.


Dans un rapport du CCE (Conseillers du Commerce Extérieur de la France) sur le point du Covid-19 en Afrique et dans l’Océan indien du 23 avril 2020, il ressort que le Cameroun a enregistré à cette date "1396 cas confirmés, 350 décès et 40 guéris", revèle le document. Un nombre de morts totalement à l’opposé de celui avancé par le ministère de la Santé Publique. Près de deux semaines après de cette information «réservé au réseau CCE», indique le document, le Cameroun a officiellement enregistré jusqu’au 4 mai 2020, 2161 cas dont 934 guéris et 64 décès.


S’il est difficile de contester le nombre de morts avancé par le CCE, il convient de relever que le débat sur le nombre réel de patients Covid-19 au Cameroun divise l’opinion. Pendant près de deux semaines, le gouvernement avait dissimulé le nombre de contaminations quotidiennes pour n’évoquer que celui des guéris et des décès.


Dans un récent audio, diffusé dans les réseaux sociaux, Monseigneur Paul Nyaga, curé de la paroisse Saint de Nylon à Douala, s’inquiétait de l’afflux des malades dans ses services à la faveur de la «guérison» procurée par la décoction de Monseigneur Samuel Kléda, l’archevêque de Douala. Débordé par l’afflux des malades, Mgr Paul Nyaga avait confié qu’à l’observation, «le nombre de malades est plus élevé qu’on ose le dire à la télévision».


Pourquoi le nombre de décès avancé par le CCE de la France est différent du chiffre officiel ? Y a-t-il une volonté de l’Etat camerounais de ne pas communiquer le nombre réel des patients et morts de la pandémie et pour quels intérêts ? Autant de questions qui suscitent des interrogations. Ce d’autant plus que l’Etat a procédé à des mesures d’assouplissement, notamment, l’ouverture des bars au-delà de 18 h pour permettre à l’économie de reprendre vie.


Mais selon des observateurs cette mesure risque de provoquer une propagation du virus dans les prochains jours à cause de l’insouciance de certains Camerounais. Le relâchement observé des mesures barrières dans les débits de boissons ouverts désormais jusqu’à l’aube, présage d’une issue catastrophique de la pandémie dans le pays.


Source: cameroonweb.com

originale.png
Votre montre connecté sur aurabais.com
reparation_cuir auarabais
aurabais
support téléphone

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019