top of page

Cameroun : Trois grosses autres affaires ouvertes au SED contre Amougou Belinga

Les chances de voir Jean Pierre Amougou Belinga recouvrer la liberté s’amincissent.


Voici 21 jours déjà que l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga a été mis aux arrêts dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du journaliste Martinez Zogo.

Régulièrement cité comme pouvant être le commanditaire ou l’un des commanditaires de l’assassinat du journaliste d'Amplitude FM, le patron de presse s’est présenté au tribunal militaire deux fois, avant d’être renvoyé par le commissaire du gouvernement au secrétariat d’Etat à la Défense (SED) chargé de la gendarmerie pour « complètement d’enquête ».

Seulement, les chances de voir le patron de Vision 4 et Télé Sud s’en tirer de l’affaire s’amincissent considérablement.


Parallèlement à l’affaire Martinez Zogo, l'on apprend que d’autres dossiers se sont ouverts contre Jean Pierre Amougou Belinga.

Kalara dans un article publié ce 27 février parle du rouleau compresseur déclenché à l’encontre du Zomloa.


A en croire ce journal spécialisé dans les affaires juridico-politiques, la gendarmerie a ouvert contre sieur Amougou Belinga des enquêtes au sujet du dégrèvement de la dette fiscale de Vision 4 de 11 à 1,9 milliards de FCFA, mais aussi d’une transaction de 8 milliards de FCFA entre le MINFI et l’homme d’affaires pour l’indemnisation controversée de la société forestière de ce dernier.


Bien plus, toujours selon le journal Kalara, le tribunal criminel spécial (TCS) traine les pieds avec une enquête contre le sulfureux homme d’affaires sur le blanchiment de capitaux.

Voici donc l’étau se resserrer fortement contre le propriétaire de l’immeuble Ekang. Le vent de liberté tant attendu par les partisans de ce dernier risque ne pas être pour bientôt.

0 commentaire

Kommentare


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page