top of page

En spectacle en Europe, l’artiste Krys M menace de tout abandonner et retourner au Cameroun

La nouvelle coqueluche de la musique camerounaise est prise pour cible par certains activistes pro-régime qui lui attribuent une proximité avec la brigade Anti-Sardinard (BAS).


La chanteuse Krys M pourrait écouter sa première tournée internationale. L’auteur du titre à sucés « A chacun sa chance » est en spectacle en Europe depuis le 04 mars 2023. Elle devrait se produire sur le vieux continent jusqu’ au 29 avril 2023.

Seulement, la jeune chanteuse de Ben-skin pourrait retourner au bercail avant le jour-J. Et pour cause : Certains esprits lui attribuent une proximité avec la BAS, une organisation bien structurée, logée au sein des diasporas, et qui s’est donnée pour mission entre autres, de boycotter tous les artistes accusés de garder le silence sur les injustices au Cameroun.


Ben Decca a fait les frais de ces agissements. Le frère ainé de Grace et Dora, a dû annuler le spectacle de ses 40 ans de carrière, prévu en Allemagne le mois prochain. Le chanteur de Makossa est accusé de soutenir le régime de Yaoundé, et surtout d’avoir gardé le silence sur l’assassinat du journaliste Martinez Zogo.

Pour certains, ce mouvement de boycott lancé par la BAS est à tête chercheuse. Selon eux, Krys M qui se produit actuellement en Europe devrait elle aussi être boycottée, car n’ayant pas levé le moindre doigt pour se prononcer sur l’affaire Martinez Zogo.


En réaction, l’artiste originaire de Baleng dans le département de la Mifi, région de l’Ouest, a menacé de tout abandonner et retourner au Cameroun. « J aurai pu ignorer tout ce qui se dit en ce moment mais par respect pour l'inquiétude manifestée par vous mon public, je me dois d'apporter ce petit éclairci afin de vous rassurer et rassurer tous les Camerounais d'ici et d'ailleurs. La musique c'est mon métier. Si Francis Ngannou a de la force pour taper les gens pour vivre, moi je n'ai que ma voix et je chante pour survivre. Depuis des années je subis les coups des coulisses de la musique dans la patience et la résilience comme tous les jeunes de mon pays Aujourd’hui j'ai la chance d'être sous les feux des projecteurs grâce à un public dont je ne connais ni la couleur, ni la langue, ni l'ethnie...


Mon public n'est ni Bamiléké, ni beti, encore moins Bassa, Bamenda etc… il est Camerounais, Africain, mondial... En fait il est juste humain Ma musique a peut-être un rythme qui s'identifie à une région mais les cœurs qu'elle touche n'ont pas de tête. Vouloir me mettre au centre des débats de tribalisme sincèrement je dis non. Ma musique porte l'empreinte des Camerounais de toutes les tribus avec qui je travaille depuis des années. Quand je voyage on ne dit pas de moi que je suis artiste "Bamiléké" mais artiste Camerounaise... Les difficultés de mon pays n'ont pas de tribus, tous les jeunes Camerounais peu importe d'où ils viennent et où ils vivent sont soumis aux mêmes réalités que moi. Alors si ma tournée devrait s'arrêter pour nous éviter de nous opposer les uns aux autres, j'arrête et je rentre , je ne voudrais pas qu on s'entre-déchire nous jeunes au nom de la tribu. Au fond on a tous faim et soif de la même chose : La justice Mais attention! il ne faudrait pas qu'on se blesse et qu'on devienne des frères ennemis en cherchant de quoi se nourrir. Krys M, artiste Camerounaise », a déclaré Krys M.

0 commentaire

Comments


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page