top of page

Joseph Pagop Noupoue, le visage camerounais de Savannah Energy

Dans une annonce publiée le 21 avril 2023, la société britannique Savannah Energy, listée à la bourse de Londres, a annoncé la nomination au sein de son conseil d’administration, de Joseph Pagop Noupoue (54 ans) comme administrateur non exécutif.


Le Camerounais a également été désigné pour succéder à Steve Jenkins, l’actuel président non-exécutif de Savannah, qui prévoit de se retirer à l’issue de l’assemblée générale annuelle de 2023 après avoir passé 8 années au poste.

Pour intégrer l’instance décisionnelle de cette entreprise, Joseph Pagop Noupoue a dû souscrire à 6 095 726 nouvelles actions du capital à un prix de 1,6 million de livres sterling soit environ 1,187 milliard de FCFA, apprend-on. Cette acquisition lui permet de détenir 0,46 % du total des droits de vote de la société. On ignore pour l’instant comment ce dernier a mobilisé l’argent ayant financé cette acquisition.


« Je suis heureux de rejoindre Savannah à ce moment clé de sa croissance et je me réjouis de mettre mon expérience au service de cette fonction. Je tiens à remercier le président sortant, Steve Jenkins, pour avoir guidé cette entreprise depuis 2014 et je me réjouis de travailler avec lui, le reste du conseil d’administration et l’équipe de direction pour atteindre nos nombreux et vastes objectifs. Il est très clair pour moi que Savannah est ambitieuse et alimentée par la passion de faire le bien dans le monde. Les avantages que Savannah a apportés à la communauté africaine au Nigeria et au Niger et les projets pour le Cameroun et le Sud-Soudan sont impressionnants et évidents », a réagi Joseph Pagop Noupoué.


L’avocat est actuellement directeur général associé de la branche camerounaise du cabinet d’expertise comptable Ernst & Young. Il y occupe par ailleurs les fonctions de responsable fiscal pour l’Afrique francophone. Le Camerounais revendique une solide expertise en matière de conseil pour des sociétés dans les secteurs du pétrole et du gaz, des mines et de l’électricité.


Soupçons


Cette nomination intervient 24 heures après que la Société nationale des hydrocarbures (SNH) du Cameroun ait signé avec la junior britannique, un accord de 44,9 millions de dollars US (environ 26,7 milliards de FCFA) pour le rachat de 10% des parts récemment acquis dans Cameroon Oil Transportation Company (Cotco), la société qui possède et exploite le tronçon camerounais (900 km) du pipeline où est évacué le pétrole tchadien. Si l’accord aboutit, la participation du Cameroun au sein de cette co-entreprise passera à 15,17% contre 31,06% pour Savannah Midstream Investment Limited (SMIL), filiale de Savannah Energy, 29,77% pour Petronas et 24% pour le Tchad.


Cet évènement à fait réagir le Tchad qui considère que « en contradiction avec les conventions et statuts de Cotco ». Dans un communiqué, publié le 20 avril, la présidence tchadienne affirme que « derrière cette société (Savannah Energy, NDLR) gravitaient de nombreuses personnalités camerounaises et d’autres pays africains ». N’Djamena a, par ailleurs, dénoncé les « agissements inamicaux et contraires aux intérêts du Tchad posés » par les représentants camerounais au sein des conseils d’administration de Cotco. Depuis lors, pour certains, Joseph Pagop Noupoué est l’un des visages de ces « nombreuses personnalités camerounaises » qui graviteraient autour de Savannah Energy.


Les autorités tchadiennes s’opposent à l’acquisition des actifs du géant pétrolier ExxonMobil au Tchad par l’entreprise britannique. Il s’agit de 40% de Esso Exploration and Production Chad Inc (EEPCI), qui exploite les puits de pétrole de Doba, et de 40,19% dans Tchad Oil Transportation Company (Totco) qui gère le pipeline au Tchad. Le pays, qui estime que « Savannah n’a pas les capacités techniques et financières », a nationalisé les actifs d’ExxonMobil réputés acquis par Savannah Energy. Ce que l’entreprise britannique conteste devant la Chambre de commerce internationale (CCI) à Paris.

0 commentaire

Bình luận


originale.png
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!
bottom of page