Gaine amincissante au rabais

l’industrie du textile du Cameroun se lance dans la production des masques en tissu

Du fait de la rareté ayant provoqué la flambée des prix des masques faciaux contre le Coronavirus au Cameroun, des acteurs de l’industrie textile ont saisi l’opportunité pour se lancer dans la fabrication de cache-nez en tissu-pagne.

C’est le cas, par exemple, d’un groupe industriel dénommé « Sycar » qui annonce qu’elle a lancé depuis le 2 avril dernier une production journalière de 5 000 masques made in Cameroon. « Ils sont faits de coton 100% pur avec triple protection garantissant 6 heures de validité », vante l’entreprise. D’autres opérateurs, dont des tailleurs, proposent des masques en pagne à 1000 FCFA avec la possibilité de les laver et les réutiliser.


Une entreprise comme le Port autonome de Douala (PAD) recommande depuis le 3 avril de recourir aux masques en tissus. « Compte tenu de la rareté et des coûts prohibitifs à long terme des masques industriels à usage unique, qui ont par ailleurs déjà été acquis et distribués au Port autonome de Douala, il est fortement recommandé aux personnels pour eux-mêmes et leurs familles, de ne pas négliger la possibilité de faire recours aux masques en tissus produits par nos artisans couturiers, qui ont l’avantage d’être réutilisables après leur désinfection », prescrit Cyrus Ngo’o, le directeur général du PAD dans un communiqué datée du 3 avril dernier.


Après avoir déclaré que les masques devraient être réservés aux soignants, aux malades et aux personnes en contact avec des personnes contaminées, le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, conseille désormais à la population le port de cet équipement de protection dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus (Covid-19).


« Au stade où nous en sommes, chacun doit se protéger et protéger les autres en se couvrant la bouche et le nez en sortant de chez lui, surtout s’il doit prendre le transport en commun ou aller au marché. Sinon, l’option recommandée est de rester à la maison autant que faire se peut », affirme le Minsanté dans un message publié le 31 mars dernier sur son compte Twitter.

Pour l’heure, l’on observe sur le marché camerounais, une flambée des prix du masque industriel.


De 500 FCFA l’unité, il y a quelques semaines, l’usager doit désormais débourser au moins 1500 FCFA pour l’acquisition d’un masque en pharmacie pour un usage de 3h de temps, maximum.  


Source: investiraucameroun.com

0 commentaire
originale.png
Gaine amincissante
Gaine AuRabais
Newsletter: Déjà 3'000 inscrits!
Recevez chaque jour par email, les actus Camerinfos à ne pas manquer!