Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Mozambique : ce futur eldorado gazier

PERSPECTIVE. Avec les 9es réserves mondiales de gaz, le Mozambique est parti pour être un « Qatar africain ». D'importants investissements ont été engagés.

Sans aucun doute, l'avenir du Mozambique va être redessiné par l'exploitation du gaz. Le pays abrite les plus grandes réserves des pays d'Afrique de l'Est, avec près de 5 000 milliards de mètres cubes. Soit presque autant que le Nigeria, sur deux blocs offshore dans la province de Cabo Delgado à l'extrême nord du pays. En une décennie, le Mozambique deviendra probablement le quatrième exportateur mondial de gaz derrière les États-Unis, le Qatar et l'Australie. « C'est énorme ce qui va se passer, commente le chercheur Benjamin Augé, lors d'une conférence en janvier sur le Mozambique en crises, à l'Institut français de relations internationales (IFRI). À terme, le Mozambique produira 60 millions de tonnes par an, soit les 3/4 de la production du Qatar. »


De gros investissements engagés


Les investissements prévus sont gigantesques : plus de 55 milliards de dollars pour les projets gaziers et 130 milliards au total. Pour donner une idée, « ces projets font partie des deux ou trois projets les plus chers au monde », souligne Benjamin Augé. En juin 2019, sur le bloc 1, l'américain Anadarko a lancé officiellement le projet d'exploitation « Mozambique GNL » pour un montant évalué à 25 milliards de dollars. Le gaz pompé sera acheminé par pipeline vers l'usine de liquéfaction implantée à Palma. Le gaz naturel liquéfié (GNL) produit sera alors exporté par bateau méthanier.


Lire la suite sur lepoint.fr

3 vues
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019