reparation cuir au rabais
reparation cuir
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil

CAMEROUN-ELIMBI LOBE : « JE NE SAIS PAS CE QUE KAMTO EST VENU FAIRE DANS L’OPPOSITION »

Mis à jour : sept. 2

Abel Elimbi Lobe pense que c'est Maurice Kamto et son parti le MRC qui ont brisé toute la dynamique de changement au Cameroun



L’ancien cadre du SDF, aujourd’hui leader de la plate-forme Kawtal, a commenté sur ABK radio, la dernière sortie dans laquelle Maurice Kamto menace  de lancer une insurrection populaire qui aboutira au départ du président Biya du pouvoir, en cas de convocation par ce dernier du corps électoral dans le cadre des élections régionales.


Comme il fallait s’y attendre, Abel Elimbi Lobe, n’a pas fait de cadeau à Maurice Kamto. Il a tout d’abord attribué au leader du MRC l’échec de toute l’opposition Camerounaise. Selon lui, c’est Maurice Kamto qui est venu éloigner la vraie opposition de la mise en place d’une stratégie cohérant. «C’est une énième bêtise que monsieur Kamto vient de faire. Il était dans le régime et aurait dû y rester. Je ne sais pas ce qu’il est venu faire dans l’opposition », a dit Elimbi Lobe.


Ramant à contre courant, l’ancien conseiller municipal à la marie de Douala 5e  a dit être favorable à l'organisation des élections régionales , insistant sur le fait de Maurice Kamto doit assumer son échec politique.


Abel Elimbi Lobe a par ailleurs lancé un appel au SDFà ne pas suivre les mots d'ordre de désobéissance que prône Maurice Kamto. Il a taclé au passage le député Nintcheu, lui qui soutient la démarche du leader u MRC. « Monsieur Ninctheu a participé à ruiner la crédibilité du SDF »,a-t-il insisté.


 « C'est une énième bêtise que Maurice Kamto vient de faire. Il était dans le régime et aurait dû y rester. Je ne sais pas ce qu'il est venu faire dans l'opposition », a fulminé Lobe.


« La menace de Maurice Kamto a pour objectif de faire tailler la loi à sa mesure pourtant il n'a aucun conseiller municipal...L'urgence du cessez-le-feu ne se pose pas seulement maintenant. L'élection la plus importante qui est la présidentielle n'a pas empêché Maurice Kamto et Joshua Osih d'aller aux élections. Il y avait la guerre.


Et Osih a fait recours d'annulation de ces élections dans 13 circonscriptions dans le Nord-Ouest , on a repris les élections et il a été battu, il y avait toujours la guerre », a conclu Elimbi Lobe.


Source: 237actu.com


originale.png
Votre montre connecté sur aurabais.com
reparation_cuir auarabais
aurabais
support téléphone

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019