Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Cameroun: Le divorce Djamen - MRC

Le Secrétaire national aux Droits de l’Homme du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a annoncé sa démission au cours d’une conférence de presse ce lundi 14 décembre 2020 à Douala.



Le divorce entre Célestin Djamen et le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) est désormais officialisé. Le Secrétaire national aux Droits de l’homme de ce parti a annoncé sa démission ce lundi 14 décembre 2020, au cours d’une conférence de presse à Douala, région du Littoral.


«Je vous ai invité pour vous annoncer que je quitte le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. (…) Je remercie le professeur Maurice Kamto pour sa confiance sans cesse renouvelée», a-t-il déclaré en substance face à la presse. On sentait venir le délitement des rapports entre Célestin Djamen et son parti, depuis l’épopée du boycott des élections législatives et municipales du 9 février 2020 par le MRC. L’ancien militant du Social Democratic Front (SDF) n’avait pas manqué de critiquer avec véhémence cette décision prise par Maurice Kamto, quelques deux mois avant le double scrutin. Il est d’ailleurs revenu sur cette affaire, véritable raison de son divorce d’avec son désormais ancienne formation politique.


«Jusqu’au dimanche 24 novembre 2019, moi Célestin Djamen, membre du directoire du parti, je quitte Yaoundé le plus tard possible, je pars de Yaoundé à 22 heures. J’arrive (à Douala) à 3 heures, et on me dit à 6 heures que le président va parler. J’étais loin d’imaginer que le président allait annoncer le boycott. D’autant plus que c’est lui-même qui nous demandait de booster nos camarades. Il se trouve que nous découvrons sur Facebook que le parti n’ira pas aux élections […] Quand on est dans un parti politique, soit on est pour les armes, soit on est pour les urnes», a poursuivi l’ex-Secrétaire National aux Droits de l’Homme du MRC. A la vérité, l’officialisation de sa décision de quitter le parti de Maurice Kamto était attendue, tant il s’est mué en véritable sniper de ses anciens camarades sur les médias, et ne manquait aucune occasion de critiquer les actions du président du MRC.


En dépit de son désamour prononcé, il avait tout de même été maintenu à son poste de Secrétaire aux droits de l’homme du parti, lors du dernier réaménagement structurel du parti. Il faut préciser que Célestin Djamen est arrivé au MRC en 2018, après avoir quitté les rangs du SDF le mercredi 8 août 2018.


Source : Le Quotidien du 15 décembre 2020

4 vues0 commentaire
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019