Gaine amincissante au rabais
Votre masque à petit prix sur masquemali

Cameroun/Mesures gouvernementales contre le coronavirus : des faveurs qui font peur

Le 30 avril 2020, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute a annoncé que le Président de la République a décidé d’assouplir les mesures de restriction prises dans la cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Sauf que pour certains observateurs avertis, il faut dans les prochaines semaines craindre le pire dans la propagation à très large spectre de cette pandémie.


Les 19 nouvelles mesures prises le 30 avril 2020 portent sur: l’ouverture au-delà de 18 heures, des débits de boissons, des restaurants et des lieux de loisirs, avec obligation pour les clients et usagers de respecter les mesures barrières, notamment le port du masque de protection et la distanciation sociale; la levée de la mesure réduisant le nombre réglementaire de passagers dans tous les transports en commun par bus et taxis.


Lire aussi: Scandal humain: un organisme français évoque 350 morts de COVID-19 au Cameroun

Le port du masque restant obligatoire et la surcharge interdite; la suspension au titre du 2ème trimestre 2020 des vérifications générales de comptabilité, sauf en cas de comportement fiscal suspect; le report du délai de dépôt des Déclarations Statistiques et Fiscales sans pénalités en cas d’acquittement du solde correspondant; l’octroi de moratoires et de différés de paiement aux entreprises directement affectées par la crise, suspendant les mesures de recouvrement forcé à l’encontre de celles-ci.


On parle aussi du soutien à la trésorerie des entreprises à travers l’allocation d’une enveloppe spéciale de 25 milliards de FCFA, pour l’apurement des stocks de crédits de TVA en attente de remboursement; le report au 30 septembre 2020 du délai de paiement de ia taxe foncière pour l’exercice 2020; la déductibilité totale pour la détermination de l’impôt sur les sociétés des dons et libéralités consentis par les entreprises pour la lutte contre la pandémie du COVID-19; l’exonération de la Taxe de séjour dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration pour le reste de l’exercice 2020, à compter du mois de mars; l’exonération de l’impôt libératoire et de la taxe de stationnement pour les taxis et motos taxis, ainsi que de la taxe à l’essieu au titre du 2ème trimestre.


Cette mesure pourrait être étendue au reste de l’année 2020; l’exonération au titre du 2ème trimestre, de l’impôt libératoire et des taxes communales (droit de place sur les marchés, etc.) au profit des petits revendeurs de vivres (bayam sellam) ; la suspension temporaire pour une durée de 3 mois, du paiement dés frais de stationnement et de surestaries dans les ports de Douala et de Kribi pour les produits de première nécessité.


6 vues0 commentaire
originale.png
Copie de Bleu et Orange Illustré Sensibi
Gaine amincissante
Gaine AuRabais

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019