reparation cuir au rabais
reparation cuir
Bluetooth voiture
Chargeur sans fil

Covid-19 : pourquoi les Britanniques ont raison de paniquer

Flambée de décès à Londres, progression alarmante des cas positifs, pénurie de respirateurs, confinement à rallonge, etc. : la Grande-Bretagne tremble.

Le week-end a été difficile pour les Britanniques. Moins parce que les pubs sont fermés pour la première fois ou que le traditionnel repas dominical, le « sunday roast », n'a pas eu lieu, que par la prise de conscience douloureuse de la crise du coronavirus qui frappe, aussi, le royaume. Vendredi 27 mars, un rapport de l'ICNARC (Intensive care national audit and research center, NDLR) rendu public énonce un chiffre effrayant : depuis fin février, 50 % des cas de Covid-19 admis en soins intensifs dans les hôpitaux britanniques sont décédés.

Le lendemain, le samedi 28, le décompte de 127 737 personnes testées sur le territoire donnait un total 19 522 infectées et 1 228 personnes testées positives décédées. Le dimanche 29, les données officielles révélaient une hausse spectaculaire de 2 546 personnes testées positives en seulement 24 heures.


LIRE AUSSI: Mystère. En pleine crise du Covid-19, où est passé le président camerounais ?

Lire aussi Coronavirus : le Royaume-Uni paye le prix d'une mobilisation tardive

Après les chiffres, les annonces


Après les chiffres, les annonces. La première, dans la journée de dimanche, comme un coup de massue, a été donnée par Jenny Harries. La cheffe adjointe des services sanitaires britanniques a annoncé que les règles de distanciation sociale, actuellement en vigueur pour une durée annoncée de deux semaines, devraient vraisemblablement être appliquées durant 2 à 3 mois. Elle a également avancé que le confinement pourrait être prolongé bien au-delà de ce terme, suivant une réévaluation régulière de la situation et des critères, pour un retour à la « normale » dans… 6 mois. Panique, donc, chez les Britanniques.


Lire aussi Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson testé positif


Le soir, c'est un Premier ministre du Royaume-Uni pâle, essoufflé, qui a pris la parole, via une vidéo mise en ligne. Boris Johnson, testé positif au Covid-19 il y a (...)


Lire la suite sur LePoint.fr

originale.png
Votre montre connecté sur aurabais.com
reparation_cuir auarabais
aurabais
support téléphone

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© CamerInfos.net 2019